Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 18:46

source : http://www.historia.fr

 

 

D’une santé fragile, en proie à des migraines intolérables et à de terribles accès de coliques néphrétiques, mais brûlant d’une intense foi intérieure, Calvin a joué un rôle déterminant dans l’établissement de la Réforme. Après de solides études de droit et de théologie à Orléans et à Bourges, Calvin, né à Noyon le 10 juillet 1509, fréquente dès 1531 les religieux réformés de Paris et adhère aux thèses du luthéranisme. En 1533, sans le rédiger, il participe à la documentation du discours prononcé par le recteur de l’université de Paris, véritable manifeste des doctrines nouvelles.

Ce scandale oblige Calvin à quitter la capitale et, pendant huit ans, il va errer dans le sud de la France et en Italie, trouvant par moments soutien et encouragement auprès de Marguerite de Navarre ou de Renée de France, fille de Louis XII et duchesse de Ferrare. C’est cependant à Bâle que Calvin publie, en 1536, son oeuvre maîtresse l’Institution de la religion chrétienne où se trouve l’exposé complet d’une doctrine devenue profondément différente de celle de Luther. Convaincu de la corruption de l’homme et refusant la justification par la foi, Calvin estime que la grâce est accordée ou refusée à l’avance par Dieu et que le sort de chacun se trouve fixé de toute éternité. Cette thèse de la prédestination rejette la mystique individuelle de Luther et exige une morale sévère qui doit inspirer toute la vie sociale.

Après un bref séjour à Strasbourg, où il épouse une veuve convertie à ses idées, Calvin se retire définitivement à Genève en 1541. C’est là qu’il entreprend de réaliser son idéal d’État théocratique, destiné à former des hommes « à toute équité requise » et « à nourrir et entretenir le service extérieur de Dieu ». Toute la vie civile et religieuse de Genève est réglementée par ordonnances. Un consistoire surveille les moeurs et la doctrine. L’austérité devient générale et minutieusement réglée. Les Anciens, sortes de censeurs, parfois renseignés par des délateurs, sévissent impitoyablement. Les esprits rebelles sont poursuivis. Jugé coupable d’un réformisme teinté le luthéranisme, Michel Servet est ainsi condamné à mort après un procès de deux mois et brûlé vif (1553). Cette intolérante dictature religieuse s’exercera pendant vingt ans.

Elle sera couronnée par la réception de Calvin dans la bourgeoisie genevoise et son entrée au Conseil. Torturé par les maladies, squelettique, il meurt à Genève le 27 mai 1564. Réformateur, Calvin est également un des grands écrivains de langue française. Parmi ses oeuvres maîtresses, on peut citer le Traité de la Cène, les Commentaires sur l’Écriture, et aussi des Lettres latines et françaises.

> Lire l'article dans son environnement original

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LePontissalien - dans VIE RELIGIEUSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact