Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 16:15

source : http://www.qantara-med.org/

 

 

 

Krak des Chevaliers

Ancienne forteresse dite Hosn al-Akrad « le château kurde »

  • Nom : Krak des Chevaliers
  • Lieu : « Trouée de Homs », Syrie
  • Date/période de construction : 1031 ; XIIe siècle (après 1170) ; XIIIe siècle
  • Matériaux de construction : Pierre de grand appareil

 


 

Le Krak des Chevaliers est l’un des témoignages les plus caractéristiques et les mieux conservés de l’art militaire croisé datant des XIIe-XIIIe siècles. Il fut érigé afin d’assurer la garde des territoires conquis à la suite de la première Croisade et fut occupé par les Croisés de 1110 à 1271. La forteresse se trouve dans la vallée de la « Trouée de Homs » en Syrie et se dresse à 650 m au dessus de la plaine nommée aujourd’hui al-Bukeia. Cette plaine est entourée de deux massifs montagneux : le Djebel Ansarieh au nord-ouest sur lequel se trouve le Krak et la chaîne du Liban au sud-ouest. Son emplacement stratégique lui permettait de surveiller ce large couloir qui aurait permis un accès facile à des armées musulmanes venant de Homs ou de Hama. Depuis l’Antiquité, des routes importantes passaient sur cet axe. Ce château fut, au fil des siècles, l'objet de nombreuses reconstructions et agrandissements. Avant l’arrivée des Croisés, il y avait déjà là une forteresse occupée par une garnison de soldats kurdes au service de l’émir de Homs. Elle était nommée Hosn al-Akrad (« le château kurde »). Tancrède, le duc normand d’Antioche prit le château en 1110 et en fit don à son fils Pons. L’édifice entra alors dans le comté de Tripoli. En 1142, Raymond Ier, comte de Tripoli et fils de Pons, donna la forteresse aux Hospitaliers.

Les traces du château primitif kurde de 1031 ainsi que les premières phases de construction des Croisés sont assez restreintes. À la suite d’un important séisme en 1170, les Hospitaliers reconstruisirent presque entièrement le Krak. La conception ainsi que la qualité technique de ce dernier étaient remarquables. Ce château se composait d’une grande galerie triangulaire conçue comme une caserne fortifiée, voûtée par une croisée d’ogives et flanquée de cinq tours carrées. Une chapelle fut construite dans la tour nord-est et deux fossés furent aménagés pour assurer la défense du bâtiment. On avait employé pour la construction de l'ensemble des murs du château un grand appareil. Vers la fin du XIIe siècle, la présence de Saladin et de ses successeurs amena une importante tension militaire qui freina les travaux entrepris sur la forteresse.

C’est à partir du deuxième quart du XIIIe siècle que de grands travaux d’agrandissement débutèrent. Ils donnèrent au Krak pour l’essentiel l’aspect encore actuellement visible. On renforça alors les fortifications avec l’apport de nouvelles tours rondes et une seconde enceinte. 

Au milieu du XIIIe siècle, deux ouvrages architecturaux importants prirent place au sein de l’édifice. Ils s’inspiraient pleinement du gothique français : il s’agit de l’aménagement de la « Salle des Chevaliers », qui se composait de deux salles, et d’une salle ronde située au deuxième étage de la tour sud-ouest.

Quelques derniers travaux de fortification furent encore assurés avant que la forteresse ne tombe aux mains des Mamluks en 1271. Par la suite, la chapelle fut transformée en mosquée et les parties endommagées réparées. Les défenses furent également renforcées en différents points de la forteresse. La toute dernière intervention daterait de 1301-1303. L’édifice devint une simple caserne jusqu’à l’époque ottomane.

BIBLIOGRAPHIE DU MONUMENT

 

Biller, T., Der Crac des Chevaliers : die Baugeschichte einer Ordensburg der Kreuzfahrerzeit, Regensburg, 2006, Schnell & Steiner.

 

BIBLIOGRAHIE DE REFERENCE

 

Deschamps, P., Terre Sainte Romane, Yonne, 1964, La Pierre-qui-Vire, « Zodiaque ».

Richard, J., La fortification au temps des croisades (Actes du colloque international, Parthenay, 26-28 septembre 2002), Rennes, 2004, Presses Universitaires de Rennes.

> Lire l'article dans son environnement original 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact