Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 11:24

source : http://www.digitalcongo.net

 

Kinshasa, 09/10/2008 / Culture

 
« Il serait judicieux de mieux faire valoir la culture du royaume Téké et celle des peu-ples du Congo à l’époque de cette rencontre ». Fondée le 3 octobre 1880 par le franco-italien Pierre Savorgnan De Brazza, la ville de Braz­zaville a célébré le 3 octobre der­nier ses 128 ans d’existence qui out coïncide avec le 2ème anni­versaire du mémorial Savorgnan De Brazza.

Ce double évène­ment a été agrémenté par les sons des groupes musicaux mo­dernes et traditionnels. C’est le 10 septembre 1880 au village teke de Mbé que l’explorateur Pierre Savorgnan De Brazza a signé le traité de protectorat avec le Roi Makoko Iloo. Après plus d’un siècle, les autorités congolaises et françai­ses ont décidé de satisfaire le voeu de De Brazza de reposer pour l’éternité dans sa ville épo­nyme.

Le 3 octobre 2006, les présidents Sassou Nguesso de la République du Congo et Bongo Odimba du Gabon ont procédé à l’inauguration du mémorial Sa­vorgnan De Brazza, à l’arrondis­sement de Bakongo, qui abrite depuis lors, les restes de l’illus­tre personnage et de sa famille. Le mémorial Pierre Savorgnan de Brazza représente non seule­ment  haut lieu culturel niais aussi touristique. Le ministre de la Culture et des Arts, Jean Claude Gakosso a indiqué que le Gouvernement percevait parfaire ce projet en construisant les unités restantes entre autres, un amphithéâtre, une bibliothèque et un musée. L’ambassadeur de France au Congo Nicolas Nor­mand vient de signer un accord de coopération avec le mémorial De Brazza, qui engage la France à participer aux activités cultu­relles de ce temple d’histoire.

“ Il serait judicieux de mieux faire valoir la culture du royaume Téké et celle des peu­ples du Congo à l’époque de cette rencontre. Ceci rejoin­drait notre intérêt moderne que l’avait déjà pressenti Savorgnan De Brazza pour 1’anthro­pologie, la connaissance des cultures humaines.S’y ajoute aussi l’admiration esthétique pour les créations rituelles et artistiques des peuples d’Afri­que équatoriale ”, a déclaré le diplomate français.Le ministre de la Culture et des Arts, M. Jean- Claude Gakosso a estimé que par l’intelligence partagée, le dialo­gue des cultures, le bannissement des préjugés et le respect de la diversité, les Européens et les Africains devraient transformer la douloureuse histoire coloniale en un lien de solidarité fraternelle.

“ A la vanité d’une époque et aux avatars de l’histoire, nous devons substituer la générosité humaine et la tolérance mu­tuelle. Telle est en substance, l’une des derrières volontés que me confiait, avant de s’éteindre, M.Deltamo Pirzio Biroli, illustre descendant de Pierre Savorgnan De Brazza que nous avons vu à Mbé aux côtés du Roi Makoko et dont les cendres vont être transfé­rées au mémorial ”, a dit le mi­nistre, il y a de cela deux ans.

(BT/Ern./BT/Yes)
Le Potentiel
Last edited: 09/10/2008 17:30:49

Partager cet article

Repost 0
Published by LePontissalien - dans EMPIRES COLONIAUX
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact