Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 10:25

persee.fr - les revues scientifiquesJacqueline Hecht*, 1958

En rééditant, il y a six ans, l'Essai sur la nature du commerce en général de Richard Cantillon, l'I.N.E.D. lançait une collection de classiques de l'économie politique et de la démographie, où devaient prendre place les grands auteurs méconnus de l'Ancien Régime. En 1958, à l'occasion du bicentenaire du Tableau économique, l'I.N.E.D. célèbre François Quesnay, en publiant son œuvre économique et philosophique, enrichie de commentaires, d'articles critiques, et d'études biographiques et bibliographiques.

 


Le génie de Quesnay.

Fils de paysan, autodidacte qui sut à force d'intelligence et de volonté s'élever à la maîtrise chirurgicale et au doctorat en médecine, conseiller écouté de Louis XV et de Mme de Pompadour, François Quesnay, lorsqu'il bifurqua en 1756 vers l'économie politique, était déjà âgé de 60 ans. C'est sur le tard que s'éveille en lui l'idée d'une médecine sociale faisant appel, comme la médecine individuelle, aux forces curatives de la nature. La circulation du sang lui inspire par analogie l'idée d'une circulation incessante des richesses dans la société. Ses philosophes de prédilection, Descartes et Malebranche, lui enseignent l'amour de l'ordre et de l'évidence. Amateur érudit de vieux textes, il emprunte à Vauban , à Boisguilbert et à quelques autres économistes certains aspects de leurs théories. Puisant ainsi dans son expérience humaine et médicale et dans les œuvres de quelques précurseurs les premiers éléments de sa doctrine économique, à partir de concepts épars et mal reliés, il réussit à créer un système ordonné, cohérent et logique, où se trouve intégrée toute la vie économique et politique des nations.

Son idée de génie fut de représenter l'activité des différentes classes sociales sous la forme d'un Tableau chiffré, où la circulation des richesses prise à son point de départ était peinte aux yeux par un simple va-et-vient de lignes pointillées, plus éloquentes qu'une verbeuse explication. C'est ce qui fit depuis reconnaître en Quesnay le fondateur de l'économie politique systématique et mathématique, distinction qui lui est accordée à plus juste titre qu'à Adam Smith, qui n'aurait peut-être pas écrit sa Richesse des nations sans Quesnay.

 

Plan de l'article

 

> Lire la suite sur persee.fr

 


Hecht Jacqueline. Le bicentenaire du Tableau économique : François Quesnay et la physiocratie. Présentation d'une publication de l'I.N.E.D. In: Population, 13e année, n°2, 1958 pp. 287-292.

doi : 10.2307/1524823
url : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1958_num_13_2_5619
Couverture de la revue

(1946 -2003)
309 numéros
12349 contributions
ISSN - 1957-7966
En savoir plus. 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by LePontissalien - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact