Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 21:39

source : http://www.historia.fr

 

Après les âpres querelles qui opposèrent Philippe le Bel au pape Boniface VIII, le roi réussit à faire élire sur le trône de saint Pierre l’archevêque de Bordeaux, Bertrand de Got, qui devint Clément V (1305). Celui-ci, sacré à Lyon, nomma un bon nombre de cardinaux français. Placé sous l’influence de Philippe le Bel , il désirait ardemment régler les vieux différends entre la monarchie française et la papauté. Au lieu de regagner Rome, il finit par se fixer dans un couvent de dominicains à Avignon , sans avoir l’intention d’y installer définitivement le siège de la papauté.

À cette époque, le désordre régnait dans la Ville éternelle. À la mort de Clément V (1314), le nombre des cardinaux français s’était multiplié. À six reprises, ceux-ci élirent un de leurs compatriotes. Ces papes craignaient de rentrer en Italie, où l’agitation persistait. Ils désiraient, d’autre part, ménager les rois de France, qui usaient de leur côté de tous les arguments pour garder la papauté en deçà des Alpes. Quant aux Avignonnais, ils se réjouissaient de voir leur ville devenir la capitale de l’Église. Sur les rives du Rhône le commerce prospérait.

Le successeur de Clément V, Jean XXII, élu à Lyon en 1316, revint à Avignon, où il choisit pour domicile le palais épiscopal. Le pape suivant, Benoît XII, décida de faire construire à Avignon un édifice, mi-monastère, mi-forteresse. Ce Palais des Papes, commencé en 1334, allait dépasser en beauté architecturale tout ce qu’avait imaginé le pontife. Après lui, Clément VI acheta Avignon à la princesse Jeanne de Naples. En Italie, les Romains se plaignaient de ce qu’ils appelaient la « trahison pontificale » et critiquaient avec force le népotisme et l’immoralité régnant à Avignon. Après Innocent VI, qui s’efforça de réduire le luxe déployé autour de lui, Urbain V décida, malgré la résistance de Charles V, de regagner Rome (1367), mais les troubles qui y régnaient le forcèrent à rentrer trois ans plus tard à Avignon. Au début de 1377, sur les instances de Catherine de Sienne, Grégoire XI résolut enfin de passer les Alpes.

> Lire l'article dans son environnement original

Partager cet article

Repost 0
Published by LePontissalien - dans VIE RELIGIEUSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact