Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 « Il ne faut flatter personne, pas même son pays; cependant je crois qu'on peut dire sans flatterie que la France a été le centre, le foyer de la civilisation de l'Europe. Il serait excessif de prétendre qu'elle ait marché toujours, dans toutes les directions, à la tête des nations. Elle a été devancée, à diverses époques, dans les arts, par l'Italie; sous le point de vue des institutions politiques, par l'Angleterre. Peut-être, sous d'autres points de vue, à certains momens, trouverait-on d' autres pays de l'Europe qui lui ont été supérieurs; mais il est impossible de méconnaître que, toutes les fois que la France s'est vue devancée dans la carrière de la civilisation, elle a repris une nouvelle vigueur, s'est élancée et s'est retrouvée bientôt au niveau ou en avant de tous. Non-seulement il lui est arrivé ainsi; mais les idées, les institutions civilisantes, si je puis ainsi parler, qui ont pris naissance dans d'autres territoires, quand elles ont voulu se transplanter, devenir fécondes et générales, agir au profit commun de la civilisation européenne, on les a vues, en quelque sorte, obligées de subir en France une nouvelle préparation; et c'est de la France, comme d'une seconde patrie, plus féconde, plus riche, qu'elles se sont élancées à la conquête de l'Europe. Il n'est presque aucune grande idée, aucun grand principe de civilisation qui, pour se répandre partout, n'ait passé d'abord par la France. »

 

Ainsi parlait François Guizot en introduction de son cours d’histoire moderne en 1828.

 

Louis Reynaud ne disait pas autre chose lorsqu’il écrivait en 1913 :

 

« Nous serions satisfait si nous avions réussi à attirer l'attention sur le problème à peine effleuré jusqu'ici de l'expansion civilisatrice de la France, problème capital, qui est en somme le plus important de l'histoire morale et matérielle du monde moderne, lequel a été en grande partie créé par l'effort français. Connaître et apprécier l'étendue de cet effort, c'est le seul bénéfice que retirera jamais notre peuple de ses peines passées. »

 

Le but du blog est de confirmer ces assertions au moyen des témoignages disponibles sur le web, ou dans ma bibliothèque personnelle. Je souhaite attirer l’attention des visiteurs sur l’étendue absolument phénoménale et protéiforme de la présence française dans le monde, aux différentes époques de l’histoire du pays et de ses habitants. Je veux rendre compte de l’ascendant et du magnétisme longtemps et souvent exercé par un pays au destin sans pareil dans l'histoire moderne.

 

Pour un tel travail, l’œil averti et sans complaisance des observateurs étrangers est indispensable. C’est pourquoi nous trouvons beaucoup d’articles en langue anglaise, quelques un en langue espagnole. Ne maîtrisant pas d’autres idiomes, le compte rendu de ce point de vue sera malheureusement incomplet.

 

Je vous souhaite tout de même une bonne lecture et espère pour vous des découvertes étonnantes !

 

LePontissalien

 

  

Merci de prendre le temps de lire :

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : French Influence
  • : Cher visiteur (é)perdu, bienvenue sur le blog de French Influence. Il est question ici de la France et de son rapport au monde. Il est question de la France, pour l'amour du pays, par les yeux du monde
  • Contact